> ACTUALITÉS

Retrouvez toutes les dernières actualités de la FEVE dans cette rubrique

Faire de la France le 1er pays Bio en Europe

mercredi février 22, 2017

Les élu-es écologistes défendent depuis toujours chacun-e à leur niveau, au Parlement, dans les régions, les départements, les communes, une agriculture biologique, respectueuse des paysans et de l’environnement, et une alimentation saine accessible à toutes et tous. L’agriculture est un chaînon essentiel dans la conversion écologique de notre économie, c’est pourquoi il est indispensable de… Lire la suite »

Les élu-es écologistes soutiennent Jean-Luc Munro et tou-tes les « délinquant-es solidaires »

mardi février 7, 2017

Demain, mercredi 8 février, Jean-Luc Munro, conseiller municipal écologiste de Loos, près de Lille, est appelé à comparaître au tribunal de grande instance de Lille. Interpelé lors d’une intervention policière sur le bidonville qui accueillait des familles Roms dans sa commune, il lui est reproché d’avoir usé de «violence à agent dépositaire de la force… Lire la suite »

Soutenir les associations cyclistes : une étape indispensable pour lutter contre la pollution et pour le climat

jeudi décembre 15, 2016

Alors que la France est exposée à un épisode de pollution de l’air sans précédent, les principales associations nationales de promotion du vélo sont toujours en attente des subventions que l’État leur accorde chaque année et qui, au vu de la date atteinte, semblent perdues pour 2016. Ce serait une première catastrophique en plus de… Lire la suite »

Déviation de Jargeau : un GPII par-dessus la Loire

mercredi novembre 30, 2016

Depuis plus de 20 ans, les écologistes ont fort à faire avec les projets routiers et autoroutiers du conseil départemental du Loiret. Dernier projet poursuivi par les bétonneurs : 15 kilomètres de voie rapide qui devraient franchir la Loire en pleine zone Natura 2000 (ci-contre manif sur le site en 2007). L’opposition à ce projet a valu à Thierry Soler d’être le premier écologiste élu au conseil général du Loiret en 2008. Il n’a pu convaincre l’assemblée départementale de choisir une alternative à ce projet et, encore une fois, c’est désormais vers la justice que se tournent les écologistes.