Contact |
Newsletter |
Mentions légales |

Résilience écologique, Loos-en-Gohelle, "ville durable"

Presse/communiqués > Livres > Résilience écologique, Loos-en-Gohelle, "ville durable"

« Gueules noires », terrils, charbon, mines, puis « gueules noires »... encore. Décor austère qui caractérisa pendant presque trois siècles cette petite commune de 7000 habitants.
Et pourtant, au mois de décembre 2015, elle fera l’objet du seul et unique déplacement prévu par les chefs d’États participants à la 21e Conférence Climat – Paris Climat 2015.

Qu’a cette commune, marquée par le développement et la disparition d’une quasi mono-industrie, de si particulier ? Un Homme : Jean-François Caron.
Enfant du pays, kinésithérapeute de formation, Jean-François Caron est élu maire de Loos-en-Gohelle en 2001. Depuis, il ne cesse de donner un souffle nouveau à cette ville, à présent devenue véritable « ville de demain ». La révolution industrielle et écologique enclenchée par cet architecte du renouveau s’est alors construite sur cinq piliers : une approche intégrée, la participation des citoyens de la ville à chaque chantier public, la naissance d’un écrin vert, des bâtiments respectant le label HQE (haute qualité environnementale) et, enfin, une place de leader des avancées technologiques grâce au pôle de recherche 11-19, ancienne friche reconvertie.
Ce livre révèle les modes opératoires les plus innovants et les plus efficaces jamais mis en œuvre pour redonner vie à une ville, comme par exemple la mise en place de panneaux photovoltaïques sur les toits de l’église. Un modèle qui en intrigue certains, qui en fait rêver d’autres, et qui sera suivi avec certitude par bon nombre de villes, de régions, voire de pays. Ce changement d’échelle est la mission que s’est donné aujourd’hui Jean-François Caron, qui, soutenu par des acteurs économiques majeurs tels que Jeremy Rifkin, s’inscrit comme un des précurseur de la « Troisième révolution industrielle ».

Quatrième de couverture

Comment faire revivre un territoire dévasté par la disparition de l’industrie des mines et de l’extraction du charbon dans le bassin du Pas-de-Calais et y développer un nouveau modèle économique, écologique et social ? C’est le pari audacieux, unique en France, et réussi, du maire écologiste d’une petite commune de 7000 habitants, Loos-en-Gohelle, nichée au pied des anciens terrils. Cet « écolo » au pays des « gueules noires », Jean-François Caron, mène depuis quinze ans le combat pour une « résilience écologique » et a fait de sa commune l’emblème réalisé de la ville de demain : autonomie énergétique, écrin vert, démocratie présentative, réseaux « intelligents », logements sociaux écoconstruits, laboratoire scientifique et citoyen... À tel point que l’économiste et sociologue américain Jeremy Rifkin, chantre de la troisième révolution industrielle, a fait de Jean-François Caron son principal appui en France afin de développer ces concepts à plus grande échelle.
À travers des rencontres, des récits et des témoignages de personnalités politiques et de chercheurs ayant travaillé avec Jean-François Caron, ce livre raconte les chemins des convictions, les méthodes de travail et les modes opératoires qui mènent à la ville de demain. Une révolution qui se passe aujourd’hui, en France, au moment du grand rendez-vous à Paris pour la COP 21, carrefour mondial pour l’avenir climatique de la planète.

L’auteur

Philippe Gagnebet est journaliste et formateur. Responsable de la rédaction de la revue et du site Friture Mag, il collabore également au journal Le Monde. Il est l’auteur de « Les 16-25 ans et la vie active : le rôle des missions locales » (Ed Autrement, 2006) et a également participé à plusieurs ouvrages collectifs sur l’écologie et l’environnement.

Bon de commande

PDF - 260.7 ko