Contact |
Newsletter |
Mentions légales |

Catherine Hervieu, nouvelle présidente de la FEVE

Actualités > Les élu-es ont la parole > Catherine Hervieu, nouvelle présidente de la FEVE

Elue municipale EELV à Dijon, Catherine Hervieu vient de succéder à Jean-François Caron, maire de Loos-en-Gohelle, à la tête de la FEVE. Depuis Grenoble, où se tiennent les rencontres nationales de formation et d’échanges pour les élu-es régionaux/ales et municipaux/ales, la nouvelle présidente fait le point sur l’actualité de l’association des élu-es écologistes.

Vous venez d’être désignée, en ce début d’année, à la présidence de la FEVE…

Catherine Hervieu : La confiance qui m’est accordée repose surtout sur la qualité du travail collectif que nous avons impulsé depuis la création de notre association d’élu-es, à laquelle j’ai contribué. Avec l’aide précieuse de notre bureau et de notre conseil d’administration, c’est ce principe que nous continuerons d’affirmer ensemble. Parmi les missions de la FEVE, il y a bien sûr le souci de diffuser des informations pour mener à bien son mandat. Nous accordons aussi une large place à la valorisation de l’expérience de nos élu-es. En ce sens, la FEVE privilégie la mise en réseaux de ses adhérent-es : chacun-e peut s’impliquer selon son expérience, ses moyens ; chacun-e peut donner un conseil, faire part d’une information utile, coordonner une initiative ou lancer un appel à l’aide, proposer d’animer un groupe thématique. Les ancien-nes peuvent épauler les nouveaux/elles venu-es, les parlementaires s’appuyer sur les élu-es locaux/ales… La force de notre fédération, aujourd’hui, c’est cet état d’esprit de solidarité, de complémentarité et de coopération ! Je reprends volontiers la formule de Jean-François Caron qui nous rappelle régulièrement que « la FEVE est ce que chacun-e d’entre nous en fait ».

Vous avez mis le cap sur Grenoble où se retrouvent cette semaine les élu-es régionaux/ales et élu-es municipaux/ales écologistes. Quels sont les enjeux de ces rencontres annuelles ?

Catherine Hervieu : Nous sommes attachés à ces journées qui comptent désormais dans l’agenda des élu-es, au même titre que les Universités de formation chaque été. Elles associent de nombreuses formations techniques sous l’égide du Cédis, des plénières d’actualité menées en partenariat, ainsi que des réunions thématiques, plus politiques, dans le cadre des groupes FEVE. Cette édition 2015 a la particularité de faire se succéder, la même semaine, les rencontres des élu-es régionaux/ales et celles des élu-es municipaux/ales. En commun, une journée charnière qui détaille des grands dossiers propres aux deux mandats : la réforme territoriale et la préparation de la COP21. Les élu-es régionaux/ales travailleront principalement sur la valorisation de leurs bilans. Quant aux élu-es municipaux/ales, ce sera l’occasion de faire le point et de resserrer les rangs après une première année d’exercice souvent difficile. Beaucoup sont désormais dans l’opposition et sur une première expérience. Cela nécessite donc un certain nombre de savoirs et de droits à connaître… et à faire respecter. C’est aussi la nécessité d’adopter une stratégie au long cours afin de développer un esprit de reconquête ! Grenoble, en sens, avec la victoire de la liste conduite par Eric Piolle, devient un lieu symbolique qui doit motiver tous les participant-es.

Quelle sera l’actualité de la FEVE pour les semaines à venir ?

Le travail de la FEVE ne cible pas seulement les élu-es en situation. Notre objectif est de pouvoir inspirer le plus grand nombre et de créer davantage de passerelles avec les commissions du Mouvement, les autres associations d’élu-es, les ONG ! La FEVE sera présente aux côtés des candidat-es lors des échéances de 2015 : tout ce qui relève des expériences de terrain, de situations vécues, d’exemples de réalisations peut nourrir les programmes et inspirer les campagnes électorales. Nous sommes d’ores et déjà partie prenante des réunions organisées dans le cadre des élections départementales. Ainsi , deux de nos membres sont intervenus dans une journée de formation des candidat-es à l’invitation du GIRAF (Groupe Inter-Régional pour l’Animation et la Formation). En complément des éléments de programme d’EELV, une contribution de la FEVE apporte l’éclairage des élu-es écologistes sur les priorités pour les futurs Conseils départementaux, dans le contexte de la réforme territoriale en cours. Par ailleurs, nous présentons à Grenoble la nouvelle édition de l’annuaire FEVE des élu-es municipaux/ales écologistes ainsi qu’une nouvelle série de fiches pratiques. Un tout nouveau site généraliste de la FEVE, enfin, est actuellement en ligne et fait ses premiers pas… Voilà qui devrait motiver encore plus d’élu-es à nous rejoindre ou à renouveler leur cotisation pour cette année 2015. Si elle a commencé cruellement, nous sommes très déterminés à la clore avec de belles perspectives.