Contact |
Newsletter |
Mentions légales |

Non à la libéralisation des droits de plantation de la vigne !

Presse/communiqués > communiqués de presse > Non à la libéralisation des droits de plantation de la vigne !

Opposée à la libéralisation des droits de plantation de la vigne, la FEVE soutient l’action de l’AREV à Bruxelles ce 7 novembre.

La FEVE souhaite que la Commission européenne revienne sur la suppression du droit de plantation. Elle apporte son soutien à la manifestation organisée le 7 novembre 2012 à Bruxelles. Sous l’égide de l’Association des régions européennes viticoles, elle réunira professionnels et élu-es pour la défense du droit de plantation.

Dans le cadre de la réforme de l’Organisation Commune du Marché viti-vinicole, la Commission européenne a pris la décision de supprimer le principe du droit de plantation avec pour objectif de rendre possible la plantation de vigne sur le territoire de l’Union Européenne à partir du 1er janvier 2016. Le commissaire européen à l’agriculture a cependant mis en place un groupe d’experts pour faire une proposition alternative à une libéralisation totale. Ce dernier doit rendre son verdict le 23 novembre prochain.

Depuis plusieurs décennies, en France tout d’abord puis en Europe, le droit de plantation a permis de maîtriser le choix des cépages, la délimitation des aires de culture, les quantités produites.

En autorisant à planter n’importe quoi n’importe où, cette dérégulation voulue par les libéraux, dont l’objectif est de soumettre la vigne à la loi du marché, entraînera le retour des surproductions chroniques. Les conséquences sont alors inéluctables : diminution de la qualité, chute des prix, baisse des revenus, raréfaction des exploitations familiales par un phénomène de concentration et d’uniformisation. Ce coup de pouce au productivisme est aussi, de fait, un coup de pouce aux pesticides.

Autant de dérives qui vont à l’encontre des politiques menées, notamment par les conseils régionaux : soutien aux filières locales de qualité dans l’agroalimentaire, aide à l’installation, aide à la conversion des exploitations viticoles à la production de vins issus de l’agriculture biologique…

Sous l’égide de l’Association des régions européennes viticoles (AREV), une manifestation de l’ensemble de la filière est prévue à Bruxelles le 7 novembre pour réaffirmer les mérites des droits de plantation. Les associations nationales d’élu-es, les président-es de Région, élu-es locaux/ales des territoires viticoles et les parlementaires peuvent s’y associer pour en renforcer l’impact.

La FEVE encourage cette manifestation et invite à ce que le soutien soit le plus large possible.

La FEVE invite les élu-es écologistes à mobiliser les collectivités locales pour rejoindre le mouvement.

La FEVE demande l’abandon pur et simple de ce projet de suppression des droits de plantation en Europe.

Jean-François Caron, président de la FEVE

Philippe Hervieu, vice-président du conseil régional de Bourgogne

Eric Loiselet, conseiller régional de Champagne-Ardenne

Christophe Rossignol, conseiller régional du Centre